dimanche 31 janvier 2016

"La Perle et la Coquille", de Nadia Hashimi

Résumé :

Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses soeurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d'une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.

Titre : La Perle et la Coquille
Auteur : Nadia Hashimi
Editeur : Milady
Pages : 538


Mon ressenti :

La Perle et la Coquille, une lecture tellement passionnante que je n'ai pu m'endormir sans avoir tourné la dernière page. Je l'ai terminée hier soir, à 2h25...

On découvre la vie de ces femmes, fillettes, et adolescentes afghanes, une vie qui ne les épargne pas, une vie qui ne les destine qu'à servir l'homme.
Tant pis pour elles si la nature ou les accidents de la vie sont source d'infirmité, ou ne serait-ce une petite imperfection. Il leur faudra en subir les conséquences, les regards, les moqueries, les coups...

Nous suivons le destin de deux d'entres elles, Rahima, dont la mère a eu le malheur de n'enfanter que des filles, et son arrière-arrière-grand-mère Shekiba. On suit ces deux parcours, loin d'être sans embûche. Le récit alterne ainsi entre leurs deux histoires, entretenant un certain suspense.
Peu à peu, au fur et à mesure que l'on apprend à les connaître, on s'attache à elles.
Un siècle les sépare, et pourtant, on réalise que les choses sont loin d'être différentes pour les femmes.
Cette vie est bien difficile, souvent terrible, et cela nous est très bien conté. Ces femmes doivent se taire, obéir, subir la brutalité des hommes ainsi que la méchanceté des autres femmes.

Un récit réaliste et prenant qui met en lumières les conditions de vie des femmes afghanes, on ne peut rester indifférent face à ce qu'elles endurent.
Ce joli pavé écrit sans tabou et avec des mots justes se lit sans difficulté.
Une histoire émouvante et bouleversante, heureusement teintée d'espoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire