lundi 29 février 2016

"Fournaise", de L.C.

Résumé :

Tanaëlle est une jeune boulangère, aussi ronde de cœur que de corps. A la veille de l'arrivée d'un heureux événement dans sa vie, une nuit de tempête va l'a propulser hors de son quotidien pourtant tant affectionné, et la jeter sur les routes. Elle va alors découvrir que son petit monde n'est pas le seul à se mouvoir, et que les cendres de l'Histoire ne sont jamais tout à fait froides.


Titre : Fournaise, Tome 1
Auteur : L.C.
Editeur : auto-édition (TheBookEdition.com)
Pages : 328


Mon ressenti :

L'idée de base était séduisante, avec cette histoire de tempête énigmatique qui semblait chambouler la vie d'une jeune boulangère, laquelle s'apprêtait à donner la vie.
Finalement, je me suis ennuyée pendant cette lecture, j'ai eu bien du mal à atteindre les dernières pages qui me laissent un goût amer.

Tout au long de cette histoire, les descriptions sont trop nombreuses, parfois interminables, la lecture en devient pénible. L'ensemble manque d'action, de rebondissements. Je me suis longtemps demandée où tout ça allait nous mener. Aux deux tiers de ma lecture, le voile n'était toujours pas levé sur les mystères de ces événements. Malgré tout, j'ai souhaité poursuivre.
Quant à l'écriture, j'ai peu à peu trouvé le style lourd, abusant d'adjectifs et adverbes en tout genre, ne laissant que peu de place à l'imagination du lecteur. J'aurais préféré un style plus concis, qui aurait permis de fluidifier le récit.

J'ai finalement mis un temps fou à terminer ma lecture, assommée par ces afflux de détails. Je lis habituellement un livre de ce format en 2 ou 3 jours. Ici, il n'a pas été question de jours, mais presque 2 bonnes semaines.
J'ai trouvé cette histoire tellement lente, manquant de rythme, que je n'ai pu lire que quelques pages par jour.
La fin du livre, eh bien, à vrai dire, elle me laisse tout à fait perplexe... J'ai tourné la dernière page en cherchant bien en quoi ces dernières lignes signaient la fin du tome.
J'ai eu l'impression de lire en fait une énorme introduction. Certes, il s'agit d'un premier tome, mais il me semble inachevé. Une fin sans aucune surprise, sans rebondissement, sans cliffhanger, sans accroche pour la suite.

A noter que l'illustratrice de la couverture a réalisé un joli travail.
Cependant, un détail me chagrine à ce sujet. Au début du roman, à la page 3 précisément, se trouve cette description de l'héroïne : "un grain de beauté, au coin externe de la lèvre inférieure".
Or, le personnage illustré sur la couverture représente clairement cette héroïne, mais le seul grain de beauté visible habille la partie supérieure du coin de la lèvre, et non la partie inférieure.

Quelques fautes subsistent dans le texte, malgré le financement Ulule dont une partie a pourtant servi à la correction. C'est dommage, mais heureusement, il y en a peu.

Vous l'aurez compris, la déception est au rendez-vous. Mon objectif n'est pas d'accabler l'auteur et son roman, mais simplement de vous livrer mes impressions.
Je n'ai ainsi pas eu de plaisir à lire ce livre plombé par les nombreuses et longues descriptions ainsi que la surenchère d'adjectifs et adverbes. J'étais tiraillée entre l'envie d'abandonner et la curiosité de découvrir quel serait le dénouement, mais la fin se révèle inexistante, et le voile sur les événements passés à peine levé. Nous ne sommes pas plus avancés dans l'histoire, ce qui ne me donne pas envie de poursuivre la route avec Tanaëlle.

Si vous souhaitez découvrir cette lecture, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions, à savoir si vous partagez mon ressenti ou non.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire