dimanche 6 mars 2016

"Le Viking qui voulait épouser la fille de soie", de Katarina Mazetti

Résumé :

Sur une île du sud de la Suède au Xe  siècle, un homme vit seul à la ferme avec ses deux fils. Le chemin de ceux-ci est tout tracé : naviguer au loin, pour guerroyer au-delà des mers à l’Ouest, ou pour faire commerce sur les voies fluviales de l’Est.
De l’autre côté de la Baltique, à Kiev, vivent un marchand de soie et sa famille. Radoslav rêve de devenir soldat, sa sœur Milka est une jeune fille raffinée qui joue avec ses deux esclaves : Petite Marmite et Poisson d’Or. Mais la belle ville d’Orient est sur le point de tomber aux mains des pillards. Milka et Radoslav trouveront refuge auprès de rustres navigateurs venus du Nord.
Dès lors le destin des deux familles sera à jamais mêlé.


Titre : Le Viking qui voulait épouser la fille de soie
Auteur : Katarina Mazetti
Editeur : ACTES SUD (BABEL)
Pages : 304


Mon ressenti :

Vous aimez les romans historiques ? Cette plongée dans cet univers peuplé de vikings pourrait donc vous plaire. On y découvre leur style de vie, leurs coutumes, leur environnement, tout cela au travers d'un récit captivant.

On se familiarise tout d'abord avec certains protagonistes, dont les noms sont difficilement prononçables. Toutefois, je n'ai eu aucun mal à me souvenir des personnages et des liens qui les unissaient.
J'ai eu plus de difficulté avec les noms des lieux, plutôt nombreux, mais rien de pénalisant pour la lecture.

La plume de l'auteur est agréable, elle nous plonge rapidement dans une histoire bien rythmée, sans lourdeur, la lecture est fluide et facile.

On ne s'ennuie à aucun moment, on découvre un monde fascinant dans lequel des destins se croisent, pour le meilleur ou pour le pire. Au fil de la lecture, on s'attache à certains personnages, hauts en couleur pour la plupart.
Cette fresque familiale constitue un très bon moment de lecture où se mêlent aventure, amour et conflits. Le dépaysement est au rendez-vous !

A la fin du roman, l'auteur nous aide à démêler le vrai du faux, ce qui se révèle très intéressant. Un petit bonus appréciable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire