mercredi 27 avril 2016

"Naufragés", de Emily Bleeker

Résumé :

Lillian, épouse et mère de deux enfants, a accepté d’accompagner sa belle-mère dans un voyage aux Fidji gagné lors d’un jeu. Mais les vacances de rêve se transforment rapidement en cauchemar, quand leur petit avion s’écrase sur une île déserte. Deux ans plus tard, seule Lillian et son guide, Dave, sont retrouvés par hasard et secourus. À leur retour, leur histoire incroyable fait la joie des médias. Comment ont-ils pu survivre durant tout ce temps et qu’est-il arrivé aux autres passagers ? Tous deux relatent une même version sans fausse note : à la presse bien sûr mais aussi à leur famille et leurs amis.

Quand Genevieve Randall, une journaliste à la dent dure, se met en tête qu’ils cachent un secret, elle n’imagine pas que son enquête va prendre une dimension inattendue…


Titre : Naufragés
Auteur : Emily Bleeker
Editeur : Michel Lafon
Pages : 345


Mon ressenti :

Le résumé de cette histoire m'a brièvement fait penser à la série TV Lost. Une histoire de crash d'avion entourée de mystères... Bon, la comparaison s'arrête là, mais cela a suffi pour attiser ma curiosité.

On découvre ainsi Lillian et Dave, les deux survivants de ce crash. Au travers d'une interview, menée par une journaliste dont on imagine sans difficulté les expressions et les intonations, on va peu à peu découvrir ce qu'il s'est réellement passé à bord de cet avion, et après le crash.

Les chapitres alternent entre les points de vue de Lillian et Dave, entre le présent et les flashbacks, entre mensonges et réalité. Ainsi rythmée, l'histoire s'avère extrêmement captivante.
Dès le début, on veut savoir ce qu'il s'est passé, on veut savoir ce qui est arrivé aux autres occupants de l'avion. Comment ont-il survécu ? Comment sont-ils morts ?
Au fur et à mesure que les révélations sont faites, on veut toujours en savoir plus, on est encore plus happé par l'histoire.

Les personnages ont des caractères plutôt bien travaillés et réalistes. Face à une telle situation de survie, on imagine que l'on peut être amené à révéler sa vraie nature, et c'est ce que l'on va découvrir ici, pour le meilleur ou pour le pire.

Une lecture captivante jusqu'à la fin, une fin peut-être un poil prévisible, mais qui finalement n’entache en rien la lecture.

Un joli roman à suspense, au style fluide, facile à lire et particulièrement prenant.

lundi 18 avril 2016

Protéger ses livres : mes trouvailles

Comment faites-vous pour protéger vos livres, notamment lorsque vous les emmenez avec vous un peu partout ?
Pour ma part, il m'est impossible de les placer dans mon sac sans protection. Autrement, ils prennent très rapidement un aspect usé, abîmé. J'aime conserver mes livres autant que possible comme neufs.

Jusqu'ici, j'avais une méthode franchement pas jolie. Je plaçais mon livre dans un torchon que je repliais soigneusement autour de mon livre, et hop, dans mon sac.
Pas hyper pratique, loin d'être esthétique, mais au moins, cela épargnait mes livres.


Et pourquoi pas des protège-livres ?

Je me suis donc mise à la recherche de protège-livres : un petit format, pour les livres de poche, et un plus grand, pour les grands formats.

Je suis tombée sur plusieurs boutiques alittleMarket.
J'ai longuement comparé ce que j'ai pu trouver, et j'ai finalement jeté mon dévolu sur la boutique de Marissia.

En fait, elle était la seule à proposer des formats qui convenaient à ce que je souhaitais.
Ailleurs, je trouvais sans problème des protège-livres au format poche. Par contre, pour le grand format (que je préfère), je n'ai pas trouvé grand chose. La plupart des articles que j'ai trouvés ne convenaient pas, il manquait quelques centimètres pour pouvoir vraiment s'adapter à la plupart de mes livres.

Chez Marissia, j'ai trouvé mon bonheur. Mesures idéales, et en plus de ça, les protège-livres qu'elle conçoit sont sublimes (jetez un œil dans la rubrique "Autres papeterie" sur sa boutique). Et enfin, le système de fermeture était également celui que je préférais : une partie à rabattre à glisser sous une bande de tissu.

J'ai donc passé commande, et je viens de recevoir ces magnifiques créations : un protège livre pouvant accueillir un livre grand format aux dimensions 24.5 x 16 cm et jusqu'à 4 cm d'épaisseur, ainsi qu'un protège-livre au format poche, toute épaisseur.

Jugez-en par vous-même, voici quelques photos.


A gauche, le protège livre grand format, à droite, celui pour un livre de poche.


Tout était soigneusement emballé, tel un paquet cadeau !


Impeccable !


Ces tissus sont superbes, vous ne trouvez pas ?

Et le prix ?

Le protège-livre grand format m'a coûté 23 €, et 21 € pour le format poche.
Je trouve ces tarifs tout à fait corrects pour un travail artisanal de cette qualité.
Une livraison rapide à 9 € via DHL, donc avec suivi, rien à redire !

Une très belle idée pour protéger ses livres, ou pour faire plaisir à un amoureux des livres !


samedi 16 avril 2016

"Code 93", de Olivier Norek

Résumé :

Victor Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits.

Une série de découvertes étranges – un cadavre qui refuse de mourir, un toxico victime d’autocombustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3.

Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…


Titre : Code 93
Auteur : Olivier Norek
Editeur : Michel Lafon
Pages : 304


Mon ressenti :

Le sujet est parfaitement maîtrisé, et pour cause, l'auteur Olivier Norek est lui même lieutenant de police. Certes, ce n'était pas pour autant gagné. Mais ici, force est de constaté que c'est une réussite !
Son écriture simple et sans fioriture nous emporte dans une histoire sans temps mort, habilement structurée. Une plongée captivante dans un "93" plus que crédible.
L'intrigue prenante ne nous lâche à aucun moment. On s'attache au capitaine Coste et à son équipe, on a presque l'impression d'être à leurs cotés. L'auteur dépeint des scènes particulièrement réalistes, parfois très violentes. Quelques touches d'humour sont distillées ça et là. En plus de quelques petites histoires parallèles, cela ponctue agréablement ce roman que l'on ne souhaite pas lâcher avant la fin.

Une enquête passionnante, bien ficelée et actuelle, à lire !

mardi 12 avril 2016

"Cry Father" de Benjamin Whitmer

Résumé :

Depuis qu’il a perdu son fils, Patterson Wells parcourt les zones sinistrées de l’Amérique pour en déblayer les décombres. Le reste du temps, il se réfugie dans sa cabane perdue près de Denver. Là, il boit et tente d’oublier le poids des souvenirs ou la bagarre de la veille dans un bar. Mais ses rêves de sérénité vont se volatiliser lorsqu’il fera la rencontre du fils de son meilleur ami, Junior, un dealer avec un penchant certain pour la bagarre. Les deux hommes vont se prendre d’amitié l’un pour l’autre et être peu à peu entraînés dans une spirale de violence.


Titre : Cry Father
Auteur : Benjamin Whitmer
Editeur : Gallmeister
Pages : 320


Mon ressenti :

Voilà un roman empreint d'une immense noirceur. Une Amérique dépaysante mais particulièrement sinistre, tant dans ses paysages que dans ses personnages. Ces derniers tracent des parcours où la violence et la drogue sont omniprésentes. Ils semblent perdus sans une once d'espoir à l'horizon.
Pas vraiment de discernement dans leurs actions. Ainsi est leur vie, telle qu'on la découvre tout au long de ce récit, où les chapitres courts s'enchaînent. Ces personnages inspirent la pitié à travers leurs destins brisés, en dépit de leurs actes particulièrement violents. On s'attache même à Patterson au court de cette histoire.
Sombre et puissant, jusqu'au clap de fin.

Un roman noir maîtrisé, servi par une écriture concise et réaliste, sans fioritures.

lundi 11 avril 2016

"Aeternia", tomes 1 et 2, de Gabriel Katz

Résumé du tome 1 :

Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il a choisi de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos.

Dans le panier de crabes de la Cité mère qui prêche la Grande Déesse, où les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte va éclater entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang…


Titre : Aeternia tome 1: La marche du prophète
Auteur : Gabriel Katz
Editeur : Scrineo (22 janvier 2015)
Pages : 380


Mon ressenti :

J'ai enchaîné la lecture de ces deux tomes très rapidement, et fort heureusement, puisque l'on fait face à une fin de tome 1 tellement inattendue que l'on ne veut pas en rester là !

Tout au long du récit, les points de vue alternent. On découvre des personnages vraiment très variés, complexes et hauts en couleur, ce qui constitue l'un des points forts de ce roman. On est tellement pris par leur histoire et leurs péripéties que les pages défilent à grande vitesse.

L'intrigue, basée sur une guerre de cultes, s'avère particulièrement intéressante. L'écriture est fluide et efficace, on n'a pas le temps de s'ennuyer au milieu de ces complots, manipulations et conflits de religion. L'auteur parvient même à y glisser quelques touches d'humour appréciables.

Puis arrive cette fin... Cette fin qui nous laisse sous le choc ! Un cliffhanger qui mérite d'avoir le tome 2 sous la main, vous êtes prévenus ! ;)

Ce premier volet constitue donc une lecture très divertissante et parfaitement rythmée, notamment grâce à de nombreux rebondissements.



Résumé du tome 2 :

C’est l’heure du duel décisif entre les deux camps qui s’entredéchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s’affronter sur le sable de l’arène, un combat qui peut faire basculer le destin d’un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ?

Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grand déesse, menacé par celui d’Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n’a plus qu’un recours : la violence. Entre complots,  combats et trahisons, chacun lutte pour sauver sa place et parfois sa vie…


Titre : Aeternia tome 2 : L’envers du monde
Auteur : Gabriel Katz
Editeur : Scrineo (28 août 2015)
Pages : 416


Mon ressenti :

L'écriture est ici toujours entraînante, aucun temps mort. Aucune longueur, pas de description interminable, tout est savamment dosé.

Les personnages sont bien fouillés et affichent souvent des caractères ambivalents. Tout comme dans le premier tome, il n'est pas difficile d'en apprécier certains d'entre eux, et en détester d'autres.

Ce second tome dispose lui aussi de son lot de rebondissements, ce qui rend la lecture captivante. On est toujours dans l'envie permanente de savoir ce qu'il va advenir des protagonistes, on suit leur parcours avec grand intérêt.

Un second tome que j'ai autant savouré que le premier. Les personnages sont clairement la richesse de cette histoire. La plume très agréable de l'auteur permet vraiment de s'évader le temps de cette lecture passionnante.

Cette duologie tient le lecteur en haleine du début à la fin. Une grande réussite  !

vendredi 1 avril 2016

Ils ont rejoint ma bibliothèque en mars

Voici les petits nouveaux arrivés dans ma bibliothèque pendant le mois de mars.
Une chose est sûre, je ne vais pas manquer de lecture !

Ci-dessous, des achats PriceMinister, "Cry Father" est d'ailleurs ma lecture actuelle.
Tous sont dans un état impeccable, je ne prends que de l'occasion "comme neuf". Petite exception pour Rural Noir qui est arrivé abîmé (cela ne se voit pas ici, mais le haut de la reliure est "cassé", et la couverture déchirée à cet endroit).




Ci-dessous à gauche, encore des achats PriceMinister, toujours de l'occasion "comme neuf". Beaucoup de petits prix ! (je vise généralement plus de 50% moins cher que le neuf)
A droite, très probablement mes prochaines lectures, j'entends tellement de bien au sujet d'Olivier Norek. Il est temps que je le découvre !



Et enfin, des achats neufs, sauf le 3ème tome de la trilogie "Le Siècle", gagné à un concours, et "deep winter", acheté sur PriceMinister d'occasion, mais dans un état impeccable.




Quelques livres de la collection de La Bête Noire qui me faisaient très envie, surtout "Serre moi fort" pour lequel les avis enthousiastes semblent unanimes.
En-dessous, des livres des éditions France Loisirs achetés chez Noz, de petits prix bien intéressants.
Je surveille régulièrement leurs arrivages de livres, c'est souvent l'occasion de se faire plaisir sans trop de dégâts pour le portefeuille.




Je voulais découvrir la collection "outrefleuve" chez Fleuve Editions, j'ai donc fait l'acquisition de "Le Camp", qui m'intrigue pas mal, et des premiers tomes de "Yesterday's Gone". Le premier tome s'est avéré être une très belle découverte ! Je me réserve la suite pour un peu plus tard...
J'avais adoré "Plateau" de Franck Bouysse. "Grossir le ciel" du même auteur a donc rejoint ma bibliothèque, je suis curieuse de le découvrir.




Et enfin, la trilogie "La Faille" du duo d'auteurs M.I.A, que j'ai eu la chance de gagner via leur page Facebook. Je suis ravie puisque leur thriller politique "Rémoras" était une excellente lecture.




Bonnes lectures à tous !