mercredi 25 mai 2016

"Enfuir l'hiver", de Catherine Ecole-Boivin

Résumé :

C'est la dernière des Kermadec. Elle sera « la Chose », fillette damnée, qui grandit dans le silence et le froid d'une cave...
1931. Aëlle et Madalen Kermadec, ravissantes Nantaises, rencontrent à la faveur d'un bal champêtre dans la presqu'île du Cotentin les vieux garçons Valvachet. Ils se marient d'un bel amour.
Au côté de Roland, potier, Madalen s'épanouit dans son métier d'institutrice à Barfleur, tandis qu'Aëlle rejoint Auguste dans sa ferme isolée entre lande et falaises.
Mais dans ses cartes, la voyante Thilda pressent un drame qui va marquer toute une famille du sceau de la honte et du secret...


Titre : Enfuir l'hiver
Auteur : Catherine Ecole-Boivin
Editeur : Presses de la Cité, collection Terres de France
Pages : 280


Mon ressenti :

A travers cette lecture, j'ai découvert avec grand plaisir la plume élégante et poétique de Catherine Ecole-Boivin. Une écriture peut-être un peu déroutante au premier abord, mais finalement très rapidement accessible, et qui porte avec justesse cette histoire tragique.
Les dialogues s'effacent souvent au bénéfice du récit. Celui-ci nous raconte des vies, des destins, mêlés de drames et de bonheur. On se laisse guider par les mots, on est parfois bouleversé par certains événements, par ces personnages qui nous semblent vrais, par cette vie qui peut basculer, ces hommes capables du meilleur comme du pire. L'humain peut se montrer sauvage, et le sauvage n'est pas forcément dénué d'humanité. L'horreur peut être partout, et ce n'est que dans les dernières pages que la vérité prend forme, une vérité dont j'avais deviné l'un des aspects, mais qui a su me surprendre par ailleurs. C'est avec émotion que je referme ce livre, une très belle découverte.

Une lecture qui chamboule, un récit mené par une écriture poétique, racontant à merveille cette histoire teintée d'espoir, captivante et émouvante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire