samedi 14 mai 2016

"Ne mords pas la main qui te nourrit", de A.J. Rich

Résumé :

Morgan a trois passions : la victimologie, qu’elle étudie, ses chiens – Cloud, adorable berger des Pyrénées, Chester et George, pitbulls patauds – et Bennett, son fiancé canadien rencontré sur Internet, avec lequel elle entretient une relation torride. Un jour, en rentrant chez elle, Morgan trouve son petit appartement de Brooklyn dévasté. Son amant est plus mal en point encore – en morceaux, lacéré par les crocs de ses fidèles compagnons, bel et bien mort.
Traumatisée, la jeune femme est pourtant convaincue de l’innocence de ses chiens. En revanche, Bennett, dont elle explore le passé, n’est pas l’homme qu’elle imaginait. Elle découvre un personnage trouble, voire dangereux. Morgan n’est pas au bout de ses surprises…


Titre : Ne mords pas la main qui te nourrit
Auteur : A.J. Rich
Editeur : Mazarine
Pages : 360


Mon ressenti :

J'avais trouvé la quatrième de couverture de ce roman fortement intéressante. Elle laissait supposer une histoire suffisamment intrigante pour me laisser tenter. Je me suis donc procuré cette lecture que j'ai finalement dévorée en deux jours.

L'histoire commence fort, on est rapidement mis dans le bain avec cette découverte macabre.
Morgan retrouve en effet son fiancé sans vie... mort dans d'atroces circonstances, visiblement lacéré par ses chiens.
Que s'est-il passé en son absence ? C'est ce qu'elle va tenter de comprendre tout au long de cette lecture, où l'on se rend compte que les apparences peuvent s'avérer trompeuses...
C'est elle qui narre cette histoire, ce qui nous permet de découvrir son point de vue, ses émotions, ses ressentis. Elle se dévoile et nous permet de nous attacher peu à peu à son personnage.
Au fil des pages, on va de découverte en découverte, on s'égare parfois avec de fausses pistes, et plus on avance, plus on veut en savoir davantage. Chaque révélation entraîne d'autres interrogations, les pages défilent et on ne s'arrête plus, tant cette lecture se montre captivante.
Et puis... soudain... alors que je ne m'y attendais pas, un soupçon prend forme à la lecture de plusieurs lignes, et quelques pages plus tard, un rebondissement confirme cette impression. La vérité commence alors à éclater, mais pas de répit pour le lecteur, il faudra attendre les dernières pages pour découvrir l'issue de ce récit.
Les auteurs nous tiennent en haleine jusqu'à la fin, le suspense allant crescendo tout au long du roman.
J'ai beaucoup aimé leur approche du monde canin, notamment au sujet des races dites "dangeureuses", un thème traité avec intelligence.

Ce thriller psychologique prenant se révèle être une excellente lecture dont l'intrigue est agréablement menée et le sujet bien exploité. Suspense et rebondissements sont au programme de ce page turner à découvrir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire