jeudi 12 mai 2016

"Yeruldelgger", de Ian Manook

Résumé :

Rude journée pour le commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen. A l’aube, il apprend que trois Chinois ont été découpés au cutter dans une usine près d’Oulan-Bator. Quelques heures plus tard, dans la steppe, il déterre le cadavre d’une fillette aux boucles blondes agrippée à son tricycle rose. Il y avait la Suède de Mankell, l'Islande d'Indridason, l'Ecosse de Rankin, il y a désormais la Mongolie de Manook !


Titre : Yeruldelgger
Auteur : Ian Manook
Editeur : Livre de Poche
Pages : 648


Mon ressenti :

Un polar mongol addictif, un petit pavé qui se lit vite, particulièrement dépaysant avec des personnages hauts en couleurs.
Une intrigue habilement menée, et même si je n'ai pas été surprise par l'un des dénouements de cette histoire que j'avais vu venir bien avant, le tout tient très bien la route.
Un petit côté spirituel, quête de soi, plutôt plaisant, apporte une touche originale à l'ensemble.
Découvrir certains aspects de la vie mongole s'est avéré passionnant, j'ai vivement apprécié cette immersion dans cette culture où les traditions ancestrales ont encore parfois leur place.
Les personnages sont très convaincants et on se prend d'affection pour certains d'entre eux.
Quelques petites longueurs, mais rien de bien méchant. Au final, on suit avec intérêt ces différentes enquêtes dont on découvre peu à peu les ficelles, dans un décor souvent empreint de violence.

Yeruldelgger constitue une lecture captivante, un dépaysement agréable, et je ne manquerai pas de suivre la suite des aventures du commissaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire