dimanche 26 juin 2016

"En attendant Doggo", de Mark Mills

Résumé :

Dire de Dan qu'il traverse une mauvaise passe serait très en dessous de la réalité : alors qu'il vient de perdre son boulot, sa petite amie lui annonce qu'elle le quitte. Cerise sur le cupcake, elle lui laisse Doggo, le chien le moins sexy que la Terre ait porté, mélange inédit de labrador et de pékinois.

Malgré leur méfiance réciproque, l'un et l'autre ont un point commun : leur profonde solitude. Et tandis que Doggo révèle peu à peu d'improbables charmes, dont un étonnant capital sympathie, assorti d'une inexplicable fascination pour l'actrice Jennifer Aniston, Dan, lui, fendille sa carapace de trentenaire égocentrique pour dévoiler une âme sensible, qui n'attendait que de prendre soin d'un autre...

Entre l'animal revêche à moitié chauve et le loser patenté, c'est le début d'une véritable et hilarante complicité. Nouveau job, nouvelles conquêtes, nouveau destin... Et si Dan avait rencontré en Doggo son plus formidable allié, le plus inattendu des Cupidon ?


Titre : En attendant Doggo
Auteur : Mark Mills
Editeur : Belfond
Pages : 298


Mon ressenti :

J'ai passé un très agréable moment en compagnie de Doggo. L'histoire touchante de ce petit chien et de son humain, Dan, agrémentée d'une touche d'amour, d'un zeste d'humour, et animée par des personnages variés et parfois attachants, s'avère être une belle découverte.

Ce roman se lit sans effort, c'est limpide, facile à lire, captivant, on sourit et Doggo parvient également à nous émouvoir. Il est difficile de ne pas se prendre d'affection pour ce petit être à quatre pattes.

Le monde de la publicité y est dépeint avec justesse, et plus généralement le monde professionnel et ce qu'il implique : la concurrence, la jalousie, les coups bas, les rapports avec les collègues. On navigue dans cet univers avec plaisir tout en suivant l'évolution de la vie de Dan et Doggo, un couple finalement pas si improbable qu'il n'en a l'air...

Un roman feel-good qui donne le sourire, une lecture légère, rafraîchissante et très sympathique.

jeudi 23 juin 2016

"Mise en cène", de Wayne Williams et Darren Allan

Résumé :

Deux jours après la crucifixion de Jésus, Judas l’Iscariote est rongé par la culpabilité. Pour trente deniers, il a livré le fils de Dieu, mais ses profits risquent d’être de courte durée… Son ami Gédéon a été sauvagement assassiné et peu après, Judas a découvert chez lui un message anonyme : « Je sais ce que tu as fait. » Quelqu’un a décidé de lui faire payer sa trahison, à lui et à tous ses proches, mais qui ?
À Jérusalem, tout est possible. Des plus hauts fonctionnaires romains qui s’encanaillent dans les bas-fonds de la ville aux complots murmurés dans les couloirs du Temple, tout le monde a quelque chose à cacher. Pour expier sa faute et arrêter la malédiction, le félon ne voit qu’une solution… Mais n’est-il pas trop tard pour échapper à cette vengeance sanglante ?


Titre : Mise en cène
Auteur : Wayne Williams et Darren Allan
Editeur : Fleuve Editions
Pages : 368


Mon ressenti :

Un thriller où figurent Jésus et ses apôtres, c'est sacrément original, non ?
C'est principalement la raison pour laquelle j'ai voulu me plonger dans ce livre, j'étais curieuse de découvrir ce contexte atypique.
Je dois dire qu'à ce niveau, je n'ai pas été déçue. A plusieurs reprises, des flashbacks de mes quelques années de catéchisme ont resurgi. Pourtant, on est d'accord, c'est une fiction, mais elle emprunte plusieurs scènes connues et certaines avaient donc pour moi un petit goût de déjà vu. C'était une sensation étrange mais non désagréable.
Cet aspect historique est plutôt convaincant, que ce soit au niveau de la restitution de l'époque ou de certains faits (tels qu'on les connaît au travers des écrits).

C'est dans ce cadre bien particulier que l'on suit Judas, qui suite à sa trahison, tente d'échapper à une vengeance sanglante... Et le mot est faible ! On assiste en effet à des scènes atroces, et on se demande qui peut bien en vouloir à ce point à Judas.
L'intrigue est bien menée, les événements ponctuent régulièrement le récit, je ne me suis pas ennuyée, mais j'ai été quelque peu déçue par la révélation finale. J'aurais aimé m'attendre à autre chose et j'ai trouvé ce dénouement vite expédié.

J'attendais plus de cette histoire, mais elle m'a tout de même fait passer un bon moment. Un thriller particulièrement original de par son contexte, un choix audacieux de la part des auteurs, mais une fin qui ne m'a pas complètement convaincue.

lundi 13 juin 2016

Mes acquisitions du mois de mai 2016

Bon, c'est presque la mi-juin, il serait temps de parler des petits nouveaux du mois de mai, non ?
Eh oui, ma bibliothèque n'est pas encore au régime, elle se porte bien et s'alimente régulièrement. Le mois de mai ne déroge pas à la règle.

Par contre niveau lecture, je n'arrive pas à me concentrer du coup je traîne depuis fin mai. Quelques petites choses me tracassent et je n'ai donc pas l'esprit totalement tranquille pour me plonger dans mes lectures. C'est agaçant car ce n'est pas l'envie de lire qui me manque. Tant pis, ça reviendra lorsque ces soucis seront réglés.

Allez, voici donc les nouveaux venus du mois de mai !

Commençons par les achats neufs...
- "Un été 48" d'Emmanuel Prost : J'avais beaucoup aimé ses précédents romans "Les Enfants de Gayant" et "La Descente des Anges", des histoires prenantes et émouvantes, dans un cadre toujours très intéressant. Du coup, je ne pouvais pas louper cette nouvelle sortie qui m'attend maintenant dans ma bibliothèque.
- "Sacré temps de chien" de James Holin : J'ai lu de bons retours sur ce polar, j'ai donc cédé à la curiosité.
- "Ne mords pas la main qui te nourrit" de A.J. Rich : La quatrième de couverture m'a intriguée, j'ai tenté, j'ai adoré ce thriller.
- Les trois premiers tomes de la saga historique "Les Mystères de Druon de Brévaux" de Andrea H. Japp : Une plongée dans l'histoire, des enquêtes, voilà des éléments qui me plaisent.




Passons aux achats d'occasion "comme neuf", sur PriceMinister.
Je ne vais pas citer tous les titres, voici les photos.





Quelques achats d'occasion chez Boulinier, tous en excellent état :



Et enfin, quelques titres gagnés via des concours, ou bien la Masse Critique Babelio en ce qui concerne "Enfuir l'hiver" qui fut une excellente découverte.

J'espère pouvoir bientôt reprendre mon rythme de lecture habituel et ainsi vous proposer de nouveau mes ressentis. A bientôt !