dimanche 2 octobre 2016

"Les loups de Sherwood", de Nicolas Digard

Résumé :

" - Quel est ton nom, messire ? 
- Robin. 
- Robin d'où ? 
- Robin de nulle part. Je ne veux plus dépendre d'aucune terre. La vieille caresse la capuche de loup de ses doigts minces. 
- Robin Hood..., dit-elle en appuyant le mot. Que Dieu te garde. " 
1189 : le royaume Plantagenêt, qui s'étend de l'Écosse à l'Aquitaine, est ruiné par la croisade d'un roi Richard élevé en Poitou qui ne parle pas un mot d'anglais et déteste l'Angleterre. Le quotidien est sombre et violent, pour les modestes paysans qui s'efforcent de survivre aux hivers rigoureux comme pour les noblions qui tentent d'assouvir leur ambition au prix des plus viles bassesses. 
Dans ce contexte troublé, Robin de Loxley, homme révolté, dévoré par la vengeance et l'ambition, fin stratège, chef de bande violent et tyrannique, construit sa légende. Lorsqu'il s'empare lors d'un pillage de la jeune Marianne de Beaumont, le Loup de Sherwood est loin d'imaginer le destin qui les attend. 
Voici leur histoire, bien loin de la version romantique que nous connaissions.


Titre : Les loups de Sherwood
Auteur : Nicolas Digard
Editeur : Plon
Pages : 480



Mon ressenti :

Allez, je vous l'avoue, jusqu'ici, Robin des Bois, c'était principalement pour moi l'image de Kevin Costner ou encore le renard au cœur de tendre de Disney. Eh oui ! Lorsque j'ai vu les promesses affichées par ce livre, j'étais très intriguée, j'avais bien envie de repartir de zéro, élargir mes horizons, et ainsi redécouvrir un Robin des Bois sous un aspect totalement différent.
Au final, je ne suis pas déçue du voyage dans les bois de Sherwood !

Robin des Bois campe ici un personnage sombre et froid, animé par un profond désir de vengeance.
Il est loin le roi des voleurs tel qu'on le connait ! Ce mythe est totalement balayé, on le redécouvre via une version bien plus violente, plus âpre. Venir en aide aux plus démunis est-il son but réel ou bien seulement un prétexte à sa soif de vengeance ? Lui-même semble l'ignorer. Un "roi des voleurs" dont le titre sonne on ne peut plus juste, que ce soit dans ses actions ou son caractère.

Quant à Marianne, elle est loin d'être épargnée. Un destin éprouvant l'attend, et sa rencontre avec Robin n'a rien de romantique.

Une histoire qui vaut le détour, habilement revisitée, une belle (re)découverte dans un Moyen-Age difficile mais non moins passionnant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire