lundi 14 novembre 2016

"Une forêt obscure", de Fabio M. MITCHELLI

Résumé :

« Je n'ai rien d'un monstre. Je suis là uniquement pour nourrir l'esprit de la forêt, en lui offrant la chair de la jeunesse. » Daniel Singleton, alias Robert Christian Hansen (1939-2014), le monstre d'Anchorage. 
À Montréal, Luka diffuse sur le Web les images des animaux qu'il torture, puis celles de son amant qu'il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu.
En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc. Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face.
Le point commun à ces deux affaires : Daniel Singleton, un tueur en série. Du fond de sa cellule, il élabore le piège qui va pousser Louise à aller plus loin, toujours plus loin... Jusqu'à la forêt de Tongass, là ou le mensonge corrode tout, là ou les pistes que suivent les deux enquêtrices vont se rejoindre.
Ce roman est librement inspiré du meurtre commis par Luka Rocco Magnotta en 2012, ainsi que des crimes de Robert Christian Hansen, qui a violé et assassiné 17 femmes entre 1971 et 1983.


Titre : Une forêt obscure
Auteur : Fabio M. MITCHELLI
Editeur : Robert Laffont (La Bête Noire)
Pages : 416



Mon ressenti :

Une histoire passionnante où se mêlent habilement plusieurs intrigues, dont on ne soupçonne pas les liens au premier abord.
Et pourtant, ces affaires finissent par se croiser, le puzzle se reconstitue au fil de la lecture jusque dans les dernières pages.
Aucun temps mort, et ça démarre très fort, on est tout de suite plongé dans une ambiance oppressante.
L'écriture est fluide et les révélations nous tiennent en haleine. Tout est parfaitement orchestré et bien rythmé.
Les personnages sont bien campés, parfois attachants pour certains d'entre eux, ou encore "dépaysants" par leurs expressions.

Ce thriller maîtrisé nous embarque dans une enquête où le suspense, les secrets et les rebondissements occupent une place de choix. Un final magnifique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire