lundi 30 janvier 2017

"L'oiseau des tempêtes", de Serge Brussolo

Résumé :

Sous le règne du Roi-Soleil, Marion, fille d’une ex-comédienne de Molière, devient à la mort de celle-ci la pupille d’un étrange baron tombé en disgrâce, qui vit retiré dans une presqu’île inhospitalière de Bretagne. La jeune fille va bientôt découvrir que ce noble, ruiné, dirige une équipe de naufrageurs. Bien malgré elle, dans l’incapacité d’échapper à son tuteur, elle se trouve associée à ses crimes. Ce qui lui vaut d’être arrêtée et conduite au bagne de Saint-Malo.

Dès lors, ballottée au hasard des événements, elle côtoie une faune étrange de marginaux, faux-monnayeurs et trafiquants, jusqu’au jour où, par décret royal, elle est déportée aux îles en compagnie d’autres malheureuses condamnées à être offertes en pâture aux colons célibataires.
À peine débarquée, elle va devoir lutter pour survivre au sein d’un monde où boucaniers et pirates font la loi.



Titre : L'oiseau des tempêtes
Auteur : Serge Brussolo
Editeur : Éditions Fleuve
Pages : 408



Mon ressenti :

Pas le temps de s'ennuyer tout au long de cette lecture qui constitue une véritable invitation au voyage.
On découvre et accompagne Marion, on vit ses aventures sans aucun temps mort. Un parcours loin d'être sans encombre, ponctué de nombreux rebondissements et rencontres plus ou moins favorables.
C'est un réel moment d'évasion. On imagine parfaitement les décors de ces différents lieux, et on ressent également l'ambiance qu'ils dégagent.
Une seule déception : avoir tourné les dernières pages. Mais j'ai l'impression qu'il s'agit là du début d'une saga prometteuse. Des mystères restent à éclaircir ainsi que le devenir de certains protagonistes.

Un roman d'aventures passionnant, riche en péripéties, qui fait voyager le lecteur et l'emmène à la découverte d'une multitude de personnages hauts en couleur. Vite, la suite !

mardi 24 janvier 2017

"La balade électrique d'Emily Archer", de Jof Brigandet

Résumé :

Selon les critères du FBI, Sam Scott est un tueur « unlisted », aux motivations multiples et aux modes opératoires imprévisibles. Alors que professionnellement tout va de mieux en mieux et qu'il vient d'obtenir une grosse somme d'argent, un homme et sa fille, les Archer, vont imprudemment lui souffler l'appartement qu'il convoitait. Sam décide de les tuer.

Emily Archer est gravement handicapée et clouée dans un fauteuil. Sam Scott, que révulse ce genre de personne, décide alors de faire durer le plaisir avec cette proie facile et sans défense.

Habituellement méticuleux et organisé, il va cependant être imprudent et à deux doigts de se faire tuer. Scott réalise que le gibier n'est peut-être pas celui qu'il pensait et que pour la première fois, il vient de s'engager dans un combat pour sa propre vie.


Titre : La balade électrique d'Emily Archer
Auteur : Jof Brigandet
Editeur : Les éditions du Caïman
Pages : 160



Mon ressenti :

C'est une intrigue intelligente et bien ficelée que l'on prend plaisir à suivre dans ce roman, animé par des personnages intrigants et fascinants. Des individus aux apparences parfois trompeuses et loin d'être sans failles.
On se laisse embarquer par l'histoire de ce tueur atypique, l'auteur distillant savamment les rebondissements pour nous surprendre et nous tenir en haleine jusqu'au bout.
Un polar court mais intense, à lire d'une traite, tant il est prenant, original, et sacrément bien mené.

lundi 23 janvier 2017

"La confusion du monde", de Christian Carisey

Résumé :

Janvier 1492. Dans un pays ruiné par la guerre, Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon prennent possession de Grenade, dernière enclave musulmane de la péninsule Ibérique. Une messe est aussitôt célébrée dans la grande mosquée transformée en cathédrale. Torquemada, le Grand Inquisiteur, est dans les premiers rangs. Il prépare déjà son décret d'expulsion des juifs destiné à garantir l'unité religieuse du royaume. Derrière lui, perdu dans la foule, Christophe Colomb chante le Te Deum à l'unisson des fidèles. 
Depuis des années, il attend le financement de son expédition qui doit le conduire vers les Indes occidentales. 


Titre : La confusion du monde
Auteur : Christian Carisey
Editeur : Le Cherche Midi
Pages : 256



Mon ressenti :

Ce roman est l'occasion de (re)découvrir une partie de l'Histoire, plus particulièrement en Espagne, à l'aube de la découverte du continent américain.
L'auteur nous présente quelques personnages historiques sous un angle à la fois enrichissant et captivant, le tout via une plume fluide, sans fioritures. On découvre ainsi peu à peu leurs parcours respectifs, parfois amenés à se croiser, jusqu'à la naissance de ce nouveau monde.
Le sujet est clairement maîtrisé, ce qui fait de cette lecture un moment tout aussi divertissant qu'instructif.
A découvrir !

samedi 14 janvier 2017

"Retour à Silence", de Franck Ferric

Résumé :

Dans un monde que les guerres ont changé en un vaste désert hanté de dangers mortels, Alej vit en reclus. Seul dans une cabane de tôles, au milieu de nulle part, il subsiste, étranglé par ses souvenirs.

Un jour, les fantômes de jadis viennent frapper à sa porte pour lui rappeler que la mémoire qu’on enterre est la graine qui germe en cauchemars. Alej va alors devoir reprendre la route dont il avait juré se détourner. Rembobiner le fil de sa vie. Pour enfin régler son compte au passé, avant l’inverse.


Titre : Retour à Silence
Auteur : Franck Ferric
Editeur : Editions du Riez
Pages : 224



Mon ressenti :

J'avais fait l'acquisition de ce titre après m'être régalée avec "La loi du Désert" du même auteur.
On me l'avait suggéré en m'indiquant qu'il se basait sur le même univers. Un conseil judicieux !
C'est effectivement avec grand plaisir que j'ai redécouvert ce monde désertique et hostile.

J'ai très vite eu le sentiment de me retrouver dans un western, autant par ses paysages désolés que par ses situations, ou encore ses personnages. Un aspect que j'apprécie fortement, d'autant plus quand l'histoire se déroule dans un univers post-apocalyptique, ce qui lui confère une ambiance particulière. D'ailleurs, la couverture illustre parfaitement cette impression.

L'histoire est habilement construite, nous faisant découvrir progressivement le passé d'Alej, le personnage principal. Tout au long de son périple, on découvre son vécu, son cheminement, ses rencontres, ses intentions, mais aussi ses réflexions. Alors peu à peu on comprend, et on accompagne ainsi Alej jusqu'au dénouement.

Une lecture dépaysante à l'ambiance western, donnant vraiment la sensation d'être ailleurs, et où l'on croise des personnages variés, bien dépeints. Les illustrations de Pierre Le Pivain agrémentent idéalement ce voyage.

lundi 9 janvier 2017

"Glacé", de Bernard Minier

Résumé :

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic mélomane et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.


Titre : Glacé
Auteur : Bernard Minier
Editeur : Pocket
Pages : 736



Mon ressenti :

Ce titre, initialement paru en 2011, me tentait depuis un moment, bien installé dans ma wishlist.
Courant décembre, j'ai enfin fait son acquisition, et à l'approche de la diffusion de son adaptation en série TV, c'était le moment idéal pour m'y plonger.

Quelle lecture ! Intense et addictive.
Les 736 pages défilent à une vitesse folle.
L'intrigue y est menée d'une main de maître, le tout dans une ambiance parfaitement retranscrite : glaciale, froide, jusqu'à faire frissonner le lecteur... ou presque !
Les descriptions nous précipitent dans un cadre hivernal que l'on visualise sans difficulté. Le décor est parfaitement planté. Un environnement angoissant qui se prête particulièrement aux événements narrés.
Des personnages aussi variés qu'intrigants, des fausse pistes, des rebondissements, un suspense qui va crescendo, tous les ingrédients sont réunis pour nous tenir en haleine jusqu'aux dernières pages.

Un thriller à l'atmosphère oppressante servi par une plume nerveuse et efficace. Une histoire passionnante, haletante, à l'intrigue solide et au dénouement inattendu.

mardi 3 janvier 2017

"Un fond de vérité", de Zygmunt Miłoszewski

Résumé :

Dans toute légende, dit-on, il y a un fond de vérité. À Sandomierz, sage bourgade de la province polonaise, on ne croit plus depuis longtemps que les Juifs enlèvent les enfants catholiques pour les vider de leur sang. Quoique… La découverte d’une jeune notable devant l’ancienne synagogue, égorgée suivant le rituel de l’abattage casher, réveille anciennes croyances et vieux démons… À charge pour le procureur Teodore Szacki, fraîchement divorcé et exilé de la capitale, de trouver la vérité.


Titre : Un fond de vérité
Auteur : Zygmunt Miłoszewski
Editeur : Pocket
Pages : 544



Merci à lecteurs.com pour cette découverte !


Mon ressenti :

Ce polar bien construit évoque un passé polonais quelque peu lugubre mais ces références historiques sont loin d'être sans intérêt, bien au contraire.

L'intrigue se montre sacrément bien ficelée, on ne s'ennuie pas un instant, le suspense est presque omniprésent. L'auteur sait captiver le lecteur et éveiller sa curiosité. On se questionne mais on ne devine rien. On ne découvre le dénouement de cette enquête que dans les dernières pages.

La plume est efficace, habile, sans fioriture, la lecture se fait aisément.

Un polar passionnant et maîtrisé, dans une Pologne contemporaine dont le passé a encore une certaine influence. Une lecture enrichissante.