jeudi 20 avril 2017

"MÖRK", de Ragnar Jónasson

Résumé :

À Siglufjördur, à l’approche de l’hiver, le soleil disparaît derrière les montagnes pour ne réapparaître que deux mois plus tard. Ce village perdu du nord de l’Islande plonge alors dans une obscurité totale…
Le jeune policier Ari Thór veille sur la petite communauté sans histoires. Mais son collègue, l’inspecteur Herjólfur, est assassiné alors qu’il enquêtait aux abords d’une vieille maison abandonnée. L’illusion d’innocence tombe. Tous les habitants n’avaient-ils pas, au fond, une bonne raison de semer le chaos ? Elín, qui fuit un passé violent. Gunnar, maire du village, qui cache d’étranges secrets… Pour reconstituer le puzzle, il faudra aussi écouter cette voix qui murmure, enfermée derrière les cloisons d’un hôpital psychiatrique, et qui tient peut-être la clé de l’énigme.

Titre : MÖRK
Auteur : Ragnar Jónasson
Editeur : Editions de la Martinière
Pages : 336


Merci à Lecteurs.com pour cette lecture.


Mon ressenti :

Cette seconde enquête du policier Ari Thór nous plonge une nouvelle fois en Islande. Une ambiance nordique un peu moins affirmée que dans le premier tome, mais toutefois bien présente.
L'auteur met l'accent sur la psychologie de ses personnages qui, une fois de plus, détiennent certains secrets que l'on ne soupçonne pas.
Une voix murmurée nous interpelle régulièrement sous la forme d'extraits d'un carnet de notes. Elle constitue un rebondissement de taille lorsque son identité est révélée. Une construction efficace, puisque tout au long de la lecture, on s'interroge, on se demande qui se cache derrière ces lignes, sans se douter de la vérité. Lorsqu'elle éclate enfin, difficile de ne pas poursuivre jusqu'aux dernières pages afin de connaître le dénouement.
Une histoire habilement menée, de sorte que le lecteur captivé ne puisse ainsi rien deviner de son issue.

Une atmosphère pesante, des personnages convaincants et une intrigue solide font de ce polar islandais une réussite.


A noter : Il n'est pas indispensable d'avoir lu SNJÓR pour se plonger dans MÖRK.

2 commentaires:

  1. Ayant adoré "Snjor", je lirai celui-ci - l'hiver prochain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, en ayant adoré SNJÓR, il ne faut pas hésiter à poursuivre avec cette nouvelle enquête :)

      Supprimer