lundi 17 avril 2017

"SNJÓR", de Ragnar Jónasson

Résumé :

Snjór. La neige, en islandais. Celle qui tombe sans discontinuer sur la ville la plus au nord de l'Islande, Siglufjördur. Un village de pêcheurs auquel on ne peut accéder que par un tunnel étroit, creusé à même la montagne. Ari Thór, qui vient de terminer l'école de police à Reykjavik, y est envoyé pour sa première affectation. Sa fiancée refuse de le suivre dans ce trou paumé. Siglufjördur, la ville où il ne se passe rien, où personne ne ferme jamais sa porte à clef. Mais voilà : une jeune femme est retrouvée morte, à moitié nue dans la neige ; un vieil écrivain renommé fait une chute mortelle dans le théâtre local... Ari Thor se retrouve plongé au coeur d'une petite communauté où chacun tient l'autre par ses mensonges et ses secrets. Une avalanche et des tempêtes de neiges incessantes ferment temporairement l'accès du tunnel. La nuit polaire ne réserve plus une seule minute de jour... Un effroyable sentiment de claustrophobie submerge peu à peu Ari, que viennent également tourmenter des résurgences de son passé. L'étau se resserre autour du policier, aveuglé par la neige et les faux-semblants, sombrant dans sa propre noirceur. Angoissant, entêtant, Snjór est le premier roman de la série Dark Iceland.

Titre : SNJÓR
Auteur : Ragnar Jónasson
Editeur : Editions de la Martinière
Pages : 352



Mon ressenti :

Se plonger dans SNJÓR, c'est en quelque sorte se rendre en Islande, côtoyer les habitants de Siglufjördur, sentir cette neige nous envelopper et ce froid nous happer. Côté ambiance, l'auteur assure.
L'intrigue n'est pas en reste, elle tient parfaitement la route et se met en place doucement nous laissant ainsi découvrir peu à peu les différents protagonistes.
Ce rythme est plutôt bienvenu, il permet de mettre en avant l'atmosphère particulière de ce lieu isolé, presque angoissante, un point fort de ce roman. C'est en évoluant dans ce cadre hostile que le jeune Ari Thór va devoir faire ses preuves, levant peu à peu le voile sur certains secrets de cette bourgade, non sans mal.

Une enquête bien ficelée dans une Islande réaliste à l'ambiance oppressante plus que palpable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire