mercredi 31 janvier 2018

"Comme de longs échos", de Elena Piacentini

Résumé :

« Partout, les monstres sont chez eux… »

Vincent Dussart est sûr de son coup.

Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours.

Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent.

Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos…


Titre : Comme de longs échos
Auteur : Elena Piacentini
Editeur : Fleuve Editions (Fleuve noir)
Pages : 288



Mon ressenti :

Un homme retrouve sa femme sans vie, sans aucune trace de son fils. Des difficultés de couple, un suspect alors tout désigné, mais une intrigue bien plus complexe qu'il n'y paraît.

Bien construite, cette lecture nous propose des personnages intéressants, travaillés avec soin, notamment une équipe de flics attachants, humains et non sans failles.
L'intrigue est solide et ne révèle sa noirceur que peu à peu, nous incitant à dévorer les pages jusqu'à obtenir le fin mot de l'histoire.

Une enquête servie par une plume particulière, fine et captivante. Il en résulte un polar noir efficace qui ne laisse aucune place à l'ennui.

1 commentaire: