jeudi 29 mars 2018

"Tintin, le Diable et le Bon Dieu", de Bob Garcia


4ème de couverture :

Tintin est né dans le monde très catholique de la bande dessinée franco-belge de l'entre-deux guerres. C'est donc tout naturellement qu'Hergé a distillé de multiples allusions aux grandes valeurs du christianisme, fondamentalement ancrées en lui, au fil des albums qu'il a créés. Incarnées par son héros, elles sont omniprésentes dans une oeuvre qui témoigne également d'un intérêt très documenté et respectueux du dessinateur pour les autres croyances.
Après avoir resitué chaque bande dessinée dans son contexte de création, Bob Garcia s'attache à répertorier les références aux religions, mythes ou superstitions qui apparaissent dans l'oeuvre hergéenne. Il nous démontre ainsi que, contrairement aux procès d'intention dont elles ont pu faire l'objet, les Aventures de Tintin nous enseignent la tolérance, le respect et l'ouverture sur le monde.


Titre : Tintin, le Diable et le Bon Dieu
Auteur : Bob Garcia
Editeur : Editions Desclée De Brouwer
Pages : 248


Merci à Babelio.com ainsi qu'aux éditions Desclée De Brouwer pour cette lecture dans le cadre de l'opération Masse Critique.



Mon ressenti :

Avec un père tintinophile, je ne pouvais que grandir avec les albums de Tintin à mes côtés.
Je me suis ainsi régalée à découvrir toutes ses aventures, ou presque, pendant mon enfance.
Toutefois, étant amatrice sans être une passionnée du jeune reporter, mes connaissances au sujet d'Hergé ne se limitaient qu'à ses œuvres telles que Tintin, Quick et Flupke ou encore Jo, Zette et Jocko. Je ne savais rien de l'auteur belge en lui-même.

Cet essai nous délivre quantité d'informations sur la vie d'Hergé, ses inspirations, son parcours, plus particulièrement son rapport à la religion, et notamment le christianisme. L'auteur semble en effet passionné par son univers et sérieusement documenté sur le sujet.
Un éclairage qui permet de comprendre les nombreuses références religieuses évoquées dans cet ouvrage et dont sont émaillés les albums de Tintin.
Une approche à la fois surprenante et instructive. Bob Garcia dissèque chaque album et met au jour les influences d'Hergé, les valeurs de Tintin, le bien et le mal, la place occupée par la religion.
L'auteur revient par ailleurs sur les polémiques au sujet de certains albums, et démontre ainsi habilement que, selon le contexte et les valeurs d'Hergé, elles n'ont pas lieu d'être.

Cette analyse réussie de l'oeuvre hergéenne permet de poser un regard différent sur les albums de Tintin. Une approche originale et fort intéressante qui montre à quel point le vécu du dessinateur a eu des répercussions dans ses ouvrages.





lundi 19 mars 2018

Mon dimanche au salon Livre Paris 2018

Ce dimanche 18 mars plutôt neigeux, je suis allée au salon Livre Paris, pour la deuxième année consécutive (ma visite de la précédente édition, c'est par ici).

J'ai une fois de plus vraiment apprécié ce salon littéraire, malgré la foule, parfois particulièrement dense.

Je quitte le salon avec seulement quatre achats, dont trois livres, ce qui est plus que raisonnable. Je repars tout de même avec quelques idées pour ma wishlist... ;)

Les auteurs font toujours preuve de gentillesse à l'égard des lecteurs.

Je n'ai pas fait une tonne de photos, surtout parce que l'on voyait souvent plus le public que les stands et les auteurs, mais en voici tout de même quelques-unes.


Commençons avec la Scène Polar, un espace dédié à ce genre proposant de nombreux rendez-vous lors desquels des auteurs, entre autres, apportent leurs témoignages.



Ce 18 mars, de 14h à 15h, les auteurs Jean-Charles Chapuzet, Franck Bouysse et Cyril Herry intervenaient autour du polar "rural", un terme qui ne fait d'ailleurs pas l'unanimité.
Des échanges enrichissants, notamment au sujet de leur manière d'aborder leurs personnages, les lieux, les dialogues, les non-dits... Je n'ai pas vu l'heure passer. 
J'aurais aimé assisté à d'autres rendez-vous, mais des choix s'imposaient pour optimiser au mieux ma journée.



De nombreuses tentations dans la collection de "La Bête noire".



Douglas Kennedy en séance de dédicaces.





Le stand des éditions Flamant Noir, où je me suis procurée deux titres : "Elijah" de Noël Boudou, ainsi que "Vermines" de Romain R. Martin qui a gentiment dédicacé mon exemplaire.



Comme d'habitude, plusieurs radios ont leur stand pour émettre en direct.





Gaston Lagaffe avait son exposition.

















Je tenais absolument à acheter un exemplaire de "Boréal" de Sonja Delzongle. Un titre qui me faisait déjà envie avant même d'en avoir d'excellents retours ! Alors après la Scène Polar de 14h/15h, j'ai filé à son stand pour profiter d'une dédicace. Une fois encore, gentillesse et sourire au rendez-vous.



Voici donc mes petites emplettes...




Juste un petit regret, ne pas avoir vu certains auteurs présents les autres jours, je pense notamment à Sandrine Collette, dont j'ai récemment découvert (et adoré !) la plume.

Au final, une journée réussie, j'espère bien pouvoir renouveler cette visite l'année prochaine.


jeudi 1 mars 2018

"Un vent de cendres", de Sandrine Collette

Résumé :

Des années plus tôt, un accident l'a défiguré. Depuis, il vit reclus dans sa grande maison. Jusqu'au jour où surgit Camille... 

Malo a un mauvais pressentiment. Depuis leur arrivée au domaine de Vaux pour faire les vendanges, Octave, le maître des lieux, regarde sa sœur Camille d'un œil insistant. Le jeune homme voudrait quitter l'endroit au plus vite, partir loin de cette angoisse qui ne le lâche plus. 
Camille trouve ses inquiétudes ridicules, mais Malo n'en démord pas. L'étrange facination d'Octave pour Camille, pour ses cheveux d'un blond presque blanc, le met mal à l'aise. Camille, elle, oscille entre attirance et répulsion envers cet homme autrefois séduisant, au visage lacéré par une vieille blessure. 
Ils se disputent et, le troisième jour, Malo n'est plus là. Personne ne semble s'en soucier, hormis Camille qui veut retrouver son frère à tout prix. 
Mais leur reste-t-il une chance de sortir vivants de ce domaine, ou le piège est-il déjà refermé?


Titre : Un vent de cendres
Auteur : Sandrine Collette
Editeur : Editions Denoël
Pages : 272



Mon ressenti :

L'auteur commence très fort avec une scène choc particulièrement réaliste. On est dans le bain et on veut déjà connaître ce qui va suivre !

Le décor est ensuite planté, un cadre idyllique, un domaine viticole en Champagne, qui fait pourtant rapidement l'objet d'une disparition inquiétante...
Les soupçons surgissent alors, et un malaise déjà présent s'intensifie peu à peu. La tension entre certains protagonistes devient quasiment palpable et a quelque chose de fascinant.

Sandrine Collette n'épargne ni ses personnages, ni le lecteur, lequel peut s'attendre à être surpris par ce qu'il ne voyait pas venir. Des protagonistes hauts en couleur dont l'accent est mis sur leur psychologie, et c'est réussi.

L'intrigue bien menée et solide rend l'histoire haletante, on ne lâche pas ce livre avant d'en connaître le dénouement.


Un roman noir redoutablement efficace, glaçant le lecteur d'effroi et de surprise dans ses dernières pages.