lundi 30 juillet 2018

"Souvenirs effacés" d'Arno Strobel

Résumé :

L’enlèvement de son fils… Sa fuite nocturne à travers le parc… Le coup sur la tête… A son réveil d’un coma de deux mois, Sibylle a l’impression de se souvenir de tout. Elle a 34 ans, vit avec son mari dans une ville voisine.
Étrangement, le médecin à son chevet lui assure qu’elle n’a jamais eu d’enfant. Sibylle décide alors de fuir l’hôpital en pleine nuit pour rentrer chez elle.
Une automobiliste stoppe et la raccompagne jusqu’à son domicile. Mais, lorsque son mari ouvre la porte, il ne la reconnaît pas, malgré les détails intimes qu’elle lui livre.
A qui Sibylle peut-elle faire encore confiance ? Et qui est-elle vraiment ?
Avec Souvenirs effacés, le thriller qui l’a propulsé au premier rang des maîtres allemands du suspense, Arno Strobel signe un roman qui vous fera douter de tout, jusqu’au bout.



Titre : Souvenirs effacés
Auteur : Arno Strobel
Editeur : Editions de l'Archipel
Pages : 330


Merci aux éditions de L'Archipel pour cette lecture.



Mon ressenti :

Ce roman commence fort, l'intrigue est captivante et originale, son idée de base est excellente, les interrogations sont nombreuses pour le lecteur.
Pourtant, cela ne suffit pas. Au fil des pages, les situations peu crédibles et les coïncidences improbables s'accumulent, ce qui entache la lecture.

Par ailleurs, au-delà de ce qui lui arrive, le personnage principal se montre particulièrement naïf, ce qui peut agacer. D'une manière générale, les protagonistes semblent d'ailleurs manquer de relief.

Malgré cela, l'auteur maintient un certain suspense qui pousse le lecteur à poursuivre sa lecture.
L'histoire s'achève sur un dénouement un peu poussif pour une idée qui aurait mérité d'être mieux exploitée.


Ce thriller psychologique propose une intrigue intéressante mais manque rapidement de crédibilité, et même si sa lecture demeure divertissante, il ne parvient pas à convaincre totalement.


Si vous souhaitez lire cet auteur, je vous invite à découvrir "Enterrées vivantes".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire