lundi 22 octobre 2018

"Le testament de Dina", de Herbjørg Wassmo

Résumé :


Extrême nord de la Norvège, 1890. La fougueuse Dina n’a pas survécu à ses blessures lors de l’incendie de Reinsnes. L’église est bondée le jour de ses funérailles et, face à la foule, sa petite-fille Karna témoigne de sa confession :
« Moi, Dina, j’ai de mes propres mains fait en sorte que le traîneau tombe dans le gouffre et provoque la mort de Jacob Grønelv. J’ai tiré un coup de fusil lapon sur le Russe Léo Zjukovsky et provoqué sa mort. Je me reconnais coupable. Je demande cependant qu’on libère mon corps. Dans la mer. »
Puis Karna se mure dans le silence.
Quel destin pour l’héritière de Dina, égarée dans un monde tissé de non-dits et de désirs ?



Titre : Le testament de Dina
Auteur : Herbjørg Wassmo
Editeur : Editions Gaïa
Pages : 560


Merci aux éditions Gaïa et Babelio pour cette lecture, dans le cadre de l'opération Masse Critique.



Mon ressenti :

Les pays nordiques me fascinent, j'étais donc très curieuse de me plonger dans cette lecture. Je craignais juste d'être un peu perdue, mais il n'en est rien. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les autres ouvrages de l'auteur, mais l'envie de les découvrir est grandissante après la découverte de ce titre.

La Norvège, fin du XIXe siècle, une ambiance particulière et des paysages magnifiques que l'auteur a su retranscrire à merveille, tout en nous donnant un aperçu de la culture du nord du pays.

L'auteur écrit magnifiquement bien sur les relations et les interrogations existentielles que l'homme peut se poser. En l’occurrence, il est notamment question de culpabilité mais aussi de pardon, de la nécessité de faire des choix.
Herbjørg Wassmo dresse des portraits détaillés de ses personnages complexes, et plus particulièrement Anna, une protagoniste forte aux multiples facettes.
C'est une lecture passionnante, et malgré le petit pavé que représente cet ouvrage, les pages se dévorent, on s'habitue très vite au style de l'auteur.
Difficile de refermer ce livre sans être marqué par l'histoire de cette famille.

Un roman historique intense, émouvant, et remarquablement bien construit. Herbjørg Wassmo est une excellente narratrice. Aucune place pour l'ennui.